Origny-en-Thiérache
Église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte

Ce qu'il faut savoir sur cette église

Église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte Origny-en-Thiérache

Où trouver l'église ?

Informations sur l'église

Église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte est situé à Origny-en-Thiérache, une commune de 1.432 habitants du département de l’Aisne dans la région Hauts-de-France.

Une clé est disponible à la mairie à certaines heures

L'église a été classée "Monument historique" en 1927

* Lien externe dans une nouvelle fenêtre

Origny-en-Thiérache Église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte
Façade de l'église
Tour vue du nord

Visiter l'église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte

Quel est le rapport entre l’église Saint-Cyr et Sainte-Julitte à Origny-en-Thiérache et la ville vietnamienne de Saigon ? Nous le verrons plus tard.

Elle porte en tout cas le nom de deux martyrs chrétiens, le fils et la mère, du IVe siècle. Un nom plutôt inhabituel pour une église, l’église que nous voyons aujourd’hui étant elle aussi très inhabituelle.

Il ne reste aujourd’hui plus grand-chose de l’église d’origine construite dans le village. Il ne reste que le mur de façade en pierre du donjon et sa belle porte du 12e ou 13e siècle, ainsi que deux grandes tours en briques du 16e siècle de part et d’autre de la porte. Plusieurs meurtrières percent leurs murs. Dans la tour de gauche se trouve un escalier en colimaçon qui mène au sommet du donjon. Une date (1606) indique que la fortification a été réalisée à une époque où la France traversait une période de calme guerrier sous Henri IV.

Au cours des siècles suivants, l’église s’est tellement dégradée qu’une reconstruction partielle s’est avérée nécessaire. Celle-ci eut lieu à la fin du 19e siècle sous la direction de l’architecte Pierre Bénard, à qui l’on doit le chœur, la nef et le transept actuels.

Et maintenant à Saigon : après une destruction partielle de l’église pendant la Première Guerre mondiale, elle fut à nouveau rénovée après 1921, et devait également recevoir un nouveau clocher. Et celui-ci a été financé par le conseil diocésain de Saigon.

Pourquoi Saigon, demanderez-vous à juste titre ? Ce curieux contexte est dû à un fils du lieu, à savoir Pierre Pigneau de Behaine, dont le vaste travail au Vietnam de 1765 à sa mort en 1799 (notamment en tant que missionnaire, diplomate et conseiller du roi vietnamien Nguyễn Phúc Ánh) a été honoré par ce don.

C’est pourquoi ce clocher a été construit comme une copie d’une des tours de la cathédrale Notre-Dame de Saigon. Vous trouverez d’ailleurs d’anciennes vues de l’église sans le clocher pagode ici, sur le site web de la commune.

Lors de notre visite un dimanche, l’église était fermée, sinon une clé est disponible à la mairie (voir les horaires d’ouverture sur la page tourisme ci-dessus).

Vue du sud-est
Église du terrain de football du village